Deux cliniciens participent à une field school interdisciplinaire et plurinationale

19/09/2017

Cet été, Habib Touré et Lorraine Dumont ont eu l’opportunité de voyager au travers de la Hongrie (Budapest), de l’Allemagne (ancien camp de concentration de Ravensbrück, et Berlin), de la France (Camp des Milles, Aix-en-Provence) et du Canada (Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg, et Victoria) au sein de l’école d’été Narrative of Memory, Migration, and Xenophobia.

 

Cette expérience rassemblant des étudiants et doctorants en musique, droit international et sciences humaines & sociales visait à explorer les voies de la réconciliation sociale nécessaire suite au passé douloureux hérité de l’Holocauste ainsi que du génocide culturel subit par les indigènes au Canada, notamment au travers des écoles résidentielles canadiennes dont la dernière ferma en 1996. En explorant la violence gouvernementale et instrumentalisée du passé, les participants ont également abordé les problématiques actuelles liées à l’immigration et aux échos haineux qu’elle engendre, établissant des corrélations entre les écueils du passé, les évènements présents, et les épreuves futures. Une expérience de terrain qui participe à l’enrichissement de la culture des droits humains, en démontrant que tout intellectualisme a besoin de s’ancrer dans une certaine réalité : la réflexion immatérielle peut ainsi se nourrir d’une connaissance plus substantielle.

Please reload

Featured Posts

Call for Papers - States Compliance With International Human Rights Law

July 11, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts
Please reload