Rapports d'activités

Instituée en mars 2015 au sein de la Faculté de droit d’Aix-Marseille Université, à l’initiative du CERIC et au sein de l’UMR 7318 DICE grâce au soutien d’A*MIDEX, la Clinique de droit international des droits de l’homme a pour objet la promotion et la défense de valeurs relatives à la justice et à l’égalité en droit international des droits de l’homme.

La Clinique entend contribuer dans son domaine d’expertise aux trois missions essentielles de l’Université, recherche, enseignement et service à la société civile.

La Clinique est libre de s’engager ou non dans les dossiers qui lui sont soumis pour avis, en fonction des disponibilités, des ressources et de l’intérêt que représentent les dossiers pour la réalisation de ses objectifs. Elle n’officie pas en tant que cabinet d’avocats, et ne vise nullement à se substituer au rôle fondamental joué par les avocats dans la représentation et la défense des victimes. C’est pourquoi, le travail contentieux est systématiquement encadré par un professionnel du droit ou un avocat professionnel, dans le cadre d’un partenariat clair et explicite définissant les rôles de chacun, qui s’appuie sur l’expertise de la Clinique afin de mener une action contentieuse.

La Clinique organise par ailleurs des enseignements et des formations en droit international des droits de l’homme à destination des professionnels du droit, y compris les avocats, les juges, ou les militants. Ces formations peuvent être organisées sur demande en fonction des ressources disponibles, tant en France qu’à l’étranger. La Clinique offre ses formations prioritairement aux partenaires dans les pays en voie de développement nécessitant de renforcer leurs compétences techniques en droit international des droits de l’homme. Chaque formation est toutefois conditionnée par l’octroi d’un financement auprès d’un bailleur de fonds destiné à couvrir l’ensemble des coûts exposés.