Call for Papers - States Compliance With International Human Rights Law

11/07/2019

 

*** FRENCH VERSION BELOW / VERSION FRANÇAISE CI-DESSOUS

 

Version PDF.

 

 

CALL FOR PAPERS

 

INSIDE Workshop On Compliance Theories in International Human Rights Law

 

 

States Compliance With international Human Rights Law: State-of-the-Art, Improvement and challenges

 

Aix Marseille University, Aix-en-Provence, France 

Thursday 2nd April 2020

 

The Institute for International Humanitarian Studies (CERIC, UMR DICE 7318, AMIDEX) of Aix-en-Provence Law School welcomes submissions for the forthcoming INSIDE Workshop in Compliance Theories to be held at Aix-en-Provence Law School on 2 April 2020. 

 

The INSIDE (International Socialization and Democracy Through International Law) Project: The fundamental postulate of the INSIDE rests on the idea that international law is a tool used to socialize States. The doctrine attempts to identify, by invoking both theories of international relations and those of international law, the ways and effects of such socialization. The research we intend to carry out finds its foundations in this context and is based on a broad empirical field on international human rights law. One of the objectives of the project is to construct analytical tools, including for the purpose of assessing and measuring compliance with commitments States. 

 

Workshop’s focus: Most of the international lawyers continue to believe that international law matters, in the sense that it affects or influences the conduct of States. Although the legal scholarship that aims at theorizing why and when States comply with international law has been productive, there is no agreement on one coherent compliance theory. The doctrine of theories of compliance is concerned with all sorts of empirical fields in international law. Among these empirical fields, international human rights law is an important subject of conceptual or sometimes empirical studies.

 

The workshop aims to address three major research questions:

 

• Why do States agree to ratify multilateral treaties and agreements in international human rights law? 

 

States remain sovereign in their international commitments. They choose to ratify a treaty or not, and to denounce it or not. It is this sovereign freedom of each State which makes this matter interesting and difficult to grasp. We believe that understanding the factors influencing States in their choices is particularly crucial in this period of instability in international relations. In addition, human rights institutions are regularly criticized and attacked by States while their legitimacy is often questioned.

 

• Why do States often agree to amend their conduct in accordance with their obligations under international human rights law? 

 

Some States, when ratifying a treaty on international human rights law, ensure that their domestic law complies with international standards, or agree to amend certain behaviours. Admittedly, most treaties require such adaptation of domestic law and internal policies in accordance with the treaty. But are States simply obeying a prescriptive norm, or is there a more profound motivation? The second part of this question, in particular, helps to anticipate the behaviour of a State which is about to ratify a human rights treaty. 

 

• How to assess and to measure compliance by States with their treaty commitments in international human rights law?

 

This question refers not to the technical mechanisms for the execution and implementation of judgments and recommendations, but rather to the real motivations of States which agree or disagree with their implementation. For instance, before the Human Rights Committee some States agree to fully implement the recommendations, others implement them only partially, while others choose not to respond at all. This observation can also be made with regards to the regional human rights courts. Unfortunately, for the moment there is not any tool to understand these variations in behaviour. 

 

***

 

We welcome a wide variety of paper proposals in the field of compliance theories that fit within one of the workshop’s questions.

Subject areas of interest for submission include, but are not limited to:

 

-  Compliance Theories (realism, institutionalism, new liberalism, constructivism, transnational legal process, etc.);

-      Compliance in practice;

-      Measurement of compliance with International Human Rights Law. 

 

The aim of the workshop is to bring together young researchers in order to present their work in a supportive and collaborative environment and engage in an in-depth discussion about the practical impact of the compliance theories. The participants will present their research and receive feedback and comments from their peers.

 

Submission of Abstracts

 

The Committee welcomes abstracts from any researcher addressing the theme of the workshop. Please submit 300-500 words abstract (in English or French), your CV and information regarding your current institutional affiliation(s) toinsideworkshop2020@gmail.com before 20 September 2019. The selection of proposals is based on the quality of the abstract, as well as its capacity to engage with the other proposals of the panels.

 

Selected proposals will be announced by the end of September 2019. Successful participants will be required to submit the paper they wish to present at the workshop (no more than 10 000 words) by 2 March 2020. Papers can encompass empirical approaches, theoretical discussions and case studies. Submitted papers must not be under consideration by any journal or accepted for future publication. Accepted papers will be considered for publication in the Quebec Journal of International Law (QJIL).

 

Funding

 

We are pleased to announce that travel and accommodation expenses for the selected participants will be covered, subject to availability of funds.

 

Faculty Directors: Prof. Ludovic Hennebel and Prof. Hélène Tigroudja 

 

Scientific Coordination: Niki Siampakou and Gaëtan Ferrara

 

Contact: insideworkshop2020@gmail.com 

 

 

 

*** FRENCH VERSION / VERSION FRANÇAISE

 

 

Appel à contribution 

 

INSIDE Workshop sur les Théories de la compliance en Droit international des droits humains

 

La conformité des États au droit international des droits humains : état de l’art, évolutions et défis

 

Université d’Aix-Marseille, Aix-en-Provence 

le jeudi 2 avril 2020

 

L’Institut d’études humanitaires et internationales (IEHI, CERIC, UMR DICE 7318, AMIDEX) de la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-en-Provence lance un appel à contribution pour la tenue prochaine d’un Workshop sur le thème des Théories de la compliance dans le cadre du Projet AMIDEX INSIDE. L’événement se déroulera à la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-en-Provence le 2 avril 2020. 

 

Le Projet de recherche INSIDE (International Socialization and Democracy Through International Law) : L’idée que le droit international est un outil de socialisation des États est le postulat du Projet. La doctrine tente d’identifier, en invoquant à la fois les théories des relations internationales et celles du droit international, les causes et les conséquences de cette socialisation. La recherche que nous menons au sein du Projet trouve ses fondements dans ce contexte et repose sur le vaste champ empirique du droit international des droits humains. L’un des objectifs du Projet est de construire des outils d’analyse de nature à pouvoir évaluer et mesurer le respect des engagements pris par les États.

 

Cadre du Workshop : La plupart des juristes internationaux continuent de penser que le droit international influence le comportement des États. Bien que les recherches juridiques qui visent à théoriser pourquoi et quand les États se conforment au droit international aient été prolifiques, il n’existe pas d’entente sur une théorie cohérente de la conformité. La doctrine des théories de la compliance embrasse toutes sortes de domaines empiriques en droit international. Le droit international des droits humains constitue un domaine important d’études conceptuelles et empiriques sur le sujet. 

 

Ce Workshop vise à aborder trois questions majeures :

 

• Pourquoi les États consentent-ils à ratifier des traités et accords multilatéraux en droit international des droits humains ?

 

Les États demeurent souverains dans leurs engagements internationaux. Ils choisissent de ratifier un traité, ou non, et de le dénoncer, ou non. C’est cette liberté souveraine de chaque État qui rend cette question intéressante et difficile à saisir. Nous avançons que la compréhension des facteurs qui influencent les choix des États est particulièrement cruciale en cette période d’instabilité des relations internationales. En outre, les institutions de défense des droits humains sont régulièrement critiquées et attaquées par les États et leur légitimité est souvent mise en doute.

 

• Pourquoi les États acceptent-ils d’amender leur comportement conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international des droits humains ?

 

Certains États, lorsqu’ils ratifient un traité en droit international des droits humains, veillent à ce que leur droit interne soit conforme aux normes internationales ou acceptent de modifier certains comportements. La plupart des traités exigent une telle conformité formelle et comportementale, mais les États se contentent-ils d’obéir à une norme prescriptive ou existe-t-il une motivation plus profonde ? De telles motivations seraient de nature à permettre d’anticiper le comportement d’un État sur le point de ratifier un traité de droits humains.

 

• Comment évaluer et mesure le respect par les États de leurs engagements conventionnels en droit international des droits humains ?

 

Cette question ne concerne pas les mécanismes techniques d’exécution et de mise en œuvre des arrêts et recommandations, mais plutôt les motivations réelles des États qui sont en accord, ou non, avec leur mise en œuvre. Par exemple, devant le Comité des droits de l’Homme, certains États acceptent de mettre pleinement en œuvre les recommandations, d’autres ne les appliquent que partiellement, tandis que d’autres choisissent de ne pas répondre du tout. Cette observation peut également être faite en ce qui concerne les tribunaux régionaux des droits de l’Homme. Malheureusement, il n’existe pour le moment aucun outil pour comprendre ces variations de comportement.

 

***

 

Nous accepterons une grande variété de propositions de communications dans le domaine des théories de la compliance qui répondra à l’une des principales questions du Workshop. 

 

Les domaines d’intérêt pour la soumission comprennent, sans toutefois s’y limiter :

 

-   Les théories de la compliance (realism, institutionalism, new liberalism, constructivism, transnational legal process, etc.) ;

-            La conformité en pratique ;

-      L’évaluation de la conformité des États au droit international des droits humains.

 

L’objectif de ce Workshop est de rassembler de jeunes chercheurs afin de présenter leurs travaux dans un environnement favorable et collaboratif, ainsi que d’engager une discussion approfondie sur les applications pratiques des théories de la compliance. Les participants présenteront leurs recherches, puis répondront aux réactions de l’auditoire.

 

Soumission des résumés

 

Le Comité de sélection examinera les résumés de tous les chercheurs abordant le thème du Workshop. Nous vous prions de soumettre un résumé de 300 à 500 mots (en anglais ou en français), accompagné d’un CV et des informations concernant vos affiliations institutionnelles actuelles avant le 20 septembre 2019à l’adresse : insideworkshop2020@gmail.com. Le choix des présentations sera fondé sur la qualité du résumé, ainsi que sur sa complémentarité avec d’autres propositions pour la réalisation d’ateliers synergiques.

 

Les propositions retenues seront annoncées à la fin du mois de septembre 2019. Les participants retenus devront soumettre le document qu’ils souhaitent présenter à leur atelier (10 000 mots maximum) avant le 2 mars 2020. Les documents peuvent englober des approches empiriques, des discussions théoriques et des études de cas. Les articles soumis ne doivent pas avoir été concédés à une revue ou pour une publication ultérieure et pourront être modifiés et complétés après la tenue du Workshop. L’acte du Workshop fera l’objet d’une publication dans la Revue québécoise de droit international (RQDI). 

 

Le financement

 

Nous sommes heureux d’annoncer que les frais de voyage et d’hébergement des participants sélectionnés seront couverts, dans la limite des fonds disponibles.

                                                                                                                          Directeurs scientifiques :

Prof. Ludovic Hennebel et Prof. Hélène Tigroudja 

 

Coordination scientifique :

Niki Siampakou et Gaëtan Ferrara

 

Contact : insideworkshop2020@gmail.com 

 

 

Please reload

Featured Posts

Call for Papers - States Compliance With International Human Rights Law

July 11, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts
Please reload